1 – L’athée et la religion

Je vais vous parler de Dieu. De Dieu et de religion. Donc essentiellement de l’homme. Je vous précise immédiatement que je suis athée. Mais que mon propos vise une portée œcuménique, en s’adressant à tous, croyants ou pas, et quelle que soit la religion.

Nous n’en sommes plus dans notre société -ou nous n’en étions plus, à une époque récente- à un affrontement entre ceux qui croient et ceux qui ne croient pas ou plus, en Dieu. Cet antagonisme est dépassé depuis un siècle. Par contre il semble ravivé depuis quelques décennies. Pour de mauvaises raisons qui ne sont d’ailleurs pas étrangères au fait que précisément je pense devoir aborder ce sujet de Dieu et de la religion en étant athée.

Pourquoi parler de Dieu en effet quand on n’y croit pas ? La question semble réglée. On n’y croit pas, bon et bien on va voir ailleurs. Au revoir, merci. C’est d’ailleurs ce qui s’est passé pendant un certain temps. Cessant de croire à la dimension surnaturelle  de la religion, les athées s’en sont détournés. Ils l’ont purement et simplement abandonnée. Et s’en sont désintéressés.

Cela a duré quelques dizaines d’années, pratiquement un siècle en France. Et puis, depuis plusieurs années, dans notre société « laïque », peut être même peut-on dire dans notre société athée, on assiste à un retour en force du religieux et des questions religieuses. Aussi bien chez de nombreuses personnes à titre individuel, qu’au niveau de la société.

On n’a jamais autant parlé de religion, autant publié de livres sur la religion. Jusqu’au président de la république française qui, dans l’exercice de sa fonction, se permet de prendre et d’exprimer des positions sur la place et le rôle de la religion, dans notre société, qui pensait avoir séparé l’église et l’état depuis cent ans.

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks

Les Commentaire sont clos.