11-Sciences et religion : Reprenons les choses au début

Il s’agit, dans la religion comme dans la science, de la façon dont l’homme se comprend, comprend son environnement et se le représente. La première explication du monde, le premier mode explicatif est théologique. Ensuite la démarche scientifique apparaît, marche sur les traces de la religion et conquiert sur elle conflictuellement des territoires. On peut comparer ce mouvement à une conquête qui se ferait en plusieurs étapes.
La première vague est religieuse. La religion découvre, explore et occupe le terrain. Elle représente le premier mode de compréhension et d’explication par l’homme, de lui-même et du monde dans lequel il vit.
Puis, longtemps après, une seconde vague naît, se développe, marche sur les traces de la précédente et progressivement recouvre le terrain qui avait été conquis par la première vague.
En fait, nous verrons tout à l’heure que la science elle-même se déploie en deux temps. Une première étape descriptive des phénomènes observables. Au sens strict cette phase est préscientifique. Et une seconde étape explicative, qui correspond à la définition moderne que nous avons de la science.
La science en se développant ainsi grignote sur la religion dont le territoire se restreint au fur et à mesure.
A notre époque, il reste à la religion cette fameuse « surnature », puisque la nature lui a été retirée à la Renaissance.
Ce mouvement général par lequel l’homme connaît et comprend son environnement et lui-même, est un mouvement humain. Un mouvement dont la logique est humaine et l’évolution inscrite dans l’histoire de l’humanité.
Le point de départ en est égocentré. Ou plus exactement anthropocentrique. Centré sur l’homme. Celui-ci est le point de départ, le zéro. Au sens mathématique, l’origine. L’homme est à l’origine.
Au départ donc, l’homme se découvre et se comprend avec les moyens du bord. Il va mettre des siècles, sinon des millénaires, à se dissocier de son environnement. A se penser comme distinct de la nature.
Et puis à distinguer en celle-ci des registres différents, qui sont pour nous évidents aujourd’hui. Par exemple nous faisons la distinction entre le minéral, le végétal ou l’animal, sans même y réfléchir.
La première pensée humaine est religieuse. En quoi consiste-t-elle ? Elle consiste dans la projection par l’homme de ce qu’il est dans son environnement.
L’homme se découvre, et au fur et à mesure qu’il prend conscience de lui même, il attribue ce qu’il comprend de lui au monde qui l’entoure. La religion, c’est d’abord ça.
La religion est l’explication du monde par l’homme. L’homme explique le monde par ce qu’il comprend de lui, en attribuant ce qu’il comprend de lui au monde qui l‘entoure. Je vais citer des exemples.

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks

Les Commentaire sont clos.