Eléments d’ontologie

Quatrième de couverture:

Le jour où Jean Gagnepain rejoint Jésus, Galilée, Christophe Colomb, Newton et quelques autres, tout s’éclaire, tout prend sens.

La succession des ontonomies, ou civilisations, depuis les débuts de l’humanité, s’inscrit dans un mouvement, un processus de perfectionnement des savoirs, qui s’accomplit avec la dernière occurrence historique du principe d’immanence causale, en instituant les sciences humaines.

Tout est en place, dès lors, pour que l’ontonomie naturaliste, établie depuis la Renaissance, cède le pas à celle qui doit lui succéder. Ouvrant ainsi à l’humanité, simultanément, une nouvelle période de son histoire et une nouvelle ère de ses civilisations.

Après que la société moderne, ayant perdu tout sens en abandonnant la transcendance, se soit vouée à capitaliser le progrès technologique des sciences de la matière et de la nature, les sciences de la culture, réintroduisant la transcendance, après l’avoir fait muter dans une nouvelle biologie, vont lui ouvrir les voies d’un sens anthropologiquement incarné qui, pour la première fois, sera libéré des idéologies. Voilà ce que signifie « sciences humaines ».

Pour en savoir plus: http://editionsdupromontoire.com/livre-ontologie.html

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks

Les Commentaire sont clos.