Sciences de l’Homme & Métiers de l’Humain – Tome 2

Tome 2 : De l’empirie à l’ingénierie

4ème de couverture:

Après avoir, dans le tome 1, pourfendu  dans les sciences sociales le raisonnement mythique qui plafonne leur scientificité, Adrien Morel poursuit sa démarche en s’en prenant ici au caractère magique de leurs pratiques.

Tous les métiers, qu’ils concernent l’humain ou pas – l’auteur prend l’exemple de la marine à voile – se constituent en découvrant et en capitalisant empiriquement une efficacité, bien longtemps avant que l’on soit en mesure de l’expliquer.

Ainsi tous les sorciers depuis la nuit des temps sont capables de repérer les effets d’une plante et d’en transmettre le savoir. La science apparait le jour où l’on est capable d’expliquer cette efficacité. Du même coup elle permet de la démultiplier. Les métiers concernés mutent  alors de l’empirie à l’ingénierie.

Les métiers de l’humain ne font pas exception. Les sciences qui les concernent sont tout juste naissantes, et les praticiens confondent encore leur empirie avec une démarche expérimentale. On fait, mais on ne sait pas ce que l’on fait, du moment que « ça marche »… Les sciences sociales modernes sont ainsi pleines de pratiques magiques. Certaines même s’y réduisent.

L’auteur aborde successivement  les tests de psychométrie (le Q.I.), les psychothérapies, les neurosciences, sans oublier en passant l’économie, la pharmacologie et la politique…

Dans l’écart entre les pratiques qu’elles mettent en œuvre et les théories dont elles disposent pour en rendre compte, se déploie l’espace de la magie. Un jour pas si lointain pourtant une authentique ingénierie succédera à cette empirie.

Pour en savoir plus : http://www.editionsdupromontoire.com/livre-sdh-mdh.html

Pour commander le livre :

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks

Les Commentaire sont clos.